Archives de catégorie : Trucs & Astuces

La calibration d’un SharkRF openSPOT2

Vous êtes de ceux qui utilise déjà un «hotspot»? Soit dans un cadre simplement ludique pour combler votre soif de l’expérimentation, soit par nécessité car aucun répéteur DMR n’est actuellement à votre portée dans votrerégion, ou plus simplement pour les deux!

Et bien l’usage des «hotspots» ne fait que croître depuis déjà plusieurs années. Les choix qui s’offrent aux utilisateurs ne cessent également de croître. Et pour cause, nous trouvons plusieurs modèles sur le marché aujourd’hui avec des niveaux de complexité d’utilisation variable.

Continuer la lecture de La calibration d’un SharkRF openSPOT2

Astuce : Changer de profile avec votre openSPOT(1 ou 2) via votre appareil radio

Pour les utilisateurs qui souhaitent exploiter davantage le potentiel de leurs openSPOT1 ou openSPOT2 de SharkRF, une fonction très intéressante s’offre à eux!

Si vous désirer utiliser plus d’un « connector », disons par exemple que vous souhaitez basculer entre la connection DMRQ et Brandmeister, ou bien que vous aimeriez passer du mode DMR au mode D-Star, vous pourriez le faire sans devoir accéder à la page de configuratio de votre openSPOT. Vous pourriez le faire tout simplement en acheminant la commande à votre openSPOT par l’entremise de votre appareil radio… une commande « RF »!

Continuer la lecture de Astuce : Changer de profile avec votre openSPOT(1 ou 2) via votre appareil radio

L’enregistrement et le maintien d’un DMR id, des instructions en français!

Nous serons heureux de vous informer que notre collègue VA2DG Daniel, qui travaille activement avec l’équipe RadioID.net, a mit à notre disposition, par l’entremise de son site Internet, une version francophone qui explique en détail la création et le maintien des DMR id. Une saine gestion de l’attribution et du maintien des DMR id est essentiel afin d’assurer la pérénitée et le bon fonctionnement du DMR.

Vous pouvez consulter la documentation si vous souhaitez créer un nouvel DMR id à l’adresse suivante : Création d’un DMR id par VA2DG Daniel.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la gestion de votre DMR id  (mot de passe, adresse, information, etc.), vous êtes invité à consulter également cette documentation : Gérer votre compte DMR id par VA2DG Daniel.

Nous tenons à remercier VA2DG Daniel pour sa contribution dans la communauté DMR au Québec et de nous partager ces documents. Vous pouvez visiter le site Internet de VA2DG Daniel à l’adresse suivante : http://va2dg.ca.

73 de Jeff | VA2SS

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022

« Talkgroup » par région administrative sur le réseau DMRQ

Nous tenons à vous informer que nous sommes à réactiver les « talkgroup » régionaux sur le réseau DMRQ.

Nous avions mis en place l’an denier cette catégorie de « talkgroup » afin de segmenter plus efficacement l’utilisation des répéteurs et des QSO à travers le réseau DMRQ. Notre approche était avant tout de favoriser l’adoption du protocol DMR, et nous avions plutôt opté de simplifier son utilisation pour les opérateurs en retirant temporairement ces « talkgroup ».

Cependant, la croissance rapide des derniers mois du réseau DMR nous suggère de remettre en place ces « talkgroup » afin de maximiser l’utilisation des répéteurs du réseau DMRQ.

Donc, nous avons débuter par mettre en place les « talkgroup » pour les régions administrative « Capitale Nationale 03 », « Estrie 05 » et « Montréal 06 » sur la timeslot 2 pour le réseau DMRQ uniquement. Ces « talkgroup »statiques sont disponible uniquement sur la time slot 2.

Par exemple, lorsqu’un utilisateur communique sur le « talkgroup 05 », tous les répéteurs identifiés d’un « X », tel qu’indiqué dans la matrice ci-dessus, seront sollicités.  De cette façon, des QSO régionaux pourront avoir lieu sans solliciter l’ensemble des répéteurs. Voir l’exemple avec l’image ci-dessous.

Il est également possible pour un utilisateur d’une région, par exemple Montréal 06, d’utiliser le « talkgroup » d’une autre région, exemple Estrie 05, afin de rejoindre un groupe d’utilisateurs provenant de celle-ci.

Vous pouvez vous référer en tout temps à la matrice des « talkgroup » qui sont en vigueur sur le réseau DMRQ au lien suivant : Matrice des « talkgroup » DMRQ

Davantage d’information vous seront communiqué sous peu.

Bon QSO!

73 de Jeff | VA2SS

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022

Astuce : Un outil à utiliser, la fonction « perroquet »

 

Qui dit « perroquet » en DMR, dit également un outil essentiel à découvrir, ou pour certains, à redécouvrir.

La fonction « perroquet » qui peut être utilisé via le « TG 9990 » sur la Time Slot « TS2 », et accessible sur l’ensemble des répéteurs DMR, comporte plusieurs avantages :

  1. Elle vous permet de vous confirmer l’intensité de votre audio, car elle vous répète intégralement votre transmission. Si vous vous réentendez trop fort, dites vous que vos interlocuteurs vous entendront également trop fort et ce sera désagréable pour tous le monde. Alors vous êtes invité à ajuster votre appareil et / ou parler moins fort.
  2. Elle vous permet de confirmer que vous êtes en mesure de rejoindre le répéteur que vous avez sélectionné, car la fonction « perroquet » vous répètera votre message. Lorsque que la fonction « perroquet » vous répète votre message, surveiller votre appareil pour vérifier l’intensité de réception du répéteur que vous avez choisi…. le S-mètre de votre appareil.
  3. Elle vous permet de faire vos tests sans monopoliser l’ensemble du réseau. Vous n’utiliser que le répéteur où vous vous trouver. C’est plus courtois et plus discret. De cette façon, vous éviterez d’utiliser un « TG » de grande écoute comme le « TG 3022 ».

Il est fortement recommandé de programmer un canal utilisant le « TG 9990 » pour chacun des répéteurs que vous avez dans votre « codeplug ». Donc il sera simple et rapide d’appliquer cette technique au besoin. 

Donc, 3 petits trucs essentiels qui vous permettra de confirmer que vous êtes prêt à communiquer. Vous avez besoin d’aide, n’hésitez à demander!

« N’hésitez pas à informer vos confrères radioamateurs de ces 3 trucs indispensables. »

Bon QSO!

73 de Jeff | VA2SS

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022

Astuce : signaler son lieu d’émission

Une astuce simple et utile, qui m’a été suggérée par Jean-Pierre VE2SE, et qui pourrait susciter la curiosité des opérateurs qui sont à l’écoute.

« Ici Daniel Victor Écho Deux X-Ray Lima Roméo… qui se signale et passe à l’écoute via le répéteur VE2RHE  de la région de Sherbrooke»

Il peut être pertinent pour le bénéfice des opérateurs lorsque vous vous signaler, d’indiquer votre lieu d’émission.

À noter qu’il n’est pas vraiment utile de mentionner le « talkgroup » étant donné que les opérateurs qui vous écoutent le savent déjà… Hi Hiiiiiiiiii ‼️🎉😜

Mais de mentionner votre région et / ou l’indicatif du répéteur que vous utilisez peut susciter l’intérêt de découvrir des amateurs provenant d’une autre région ou bien simplement de découvrir l’existence d’un nouveau répéteur!

Au plaisir d’un prochain QSO!

73 de Jeff | VA2SS

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022

Flash Info 2018.08.15

Bonjour à tous! Les activités DMR commencent à reprendre progressivement, signe que la période des vacances et estivale est sur le déclin…. Mais quel bel été!!!

Lors du dernier hamfest de l’ARÈS, nous avons pu constater encore une fois que plusieurs nouveaux radio amateurs se sont joint dans les rangs du DMR… L’enthousiame est palpable et en pleine croissance!!!

Il est bon, comme après toute période de répit, ainsi que d’affluence de nouveaux venus, de rappeler quelques lignes directrices de conduite sur le réseau DMR.

  1. Assurez vous que votre niveau audio « TX » de votre appareil est adéquat afin de rendre agréable l’écoute du QSO par les autres radio amateurs. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à signaler « cordialement » à votre interlocuteur qui serait préférable qu’il apporte des ajustements.
  2. N’oubliez jamais de laisser une pause de 3 à 5 secondes entre chaque transmission afin de laisser la possibilité à d’autre de s’insérer au QSO en cours, ou bien pour simplement faire un appel à une autre personne.
  3. Soyez agréable en tout temps et ayez des sujets de discussions tel que le stipule le code de conduite « radio amateur ».
  4. Le « TG3022 » est avant tout un « talk group » qui est statique (toujours en fonction sur le TS1) sur l’ensemble des répéteurs  du regroupement DMRQ et BrandMeister Canada. Il est possible d’y avoir des QSO’s si celui-ci n’est pas occupé. Pour une bonne marche du réseau DMR, nous vous invitons également à utiliser les « talk groups QTAC 1, 2 et 3 » qui sont disponibles en tout temps sur la TS2, et qui limite l’utilisation des répéteurs seulement à ceux que les interlocuteurs utilisent.

Bref, tout est une question de « Gros Bon Sens ». Nous devons tous partager une ressource limitée, les « time slots » TS1 et TS2. Alors nous vous invitons à toujours demeurer attentif à l’activité DMR en cours, et d’adapter votre mode opératoire en conséquence. Soyons des gentlemen!

Au plaisir d’un QSO!

73 de Jeff | VA2SS

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022

Visualiser la position et la distance de votre interlocuteur, c’est possible en DMR!

Il est maintenant possible, avec le mode numérique DMR, de visualiser la position et la distance de votre interlocuteur; sa position et sa distance en fonction de la vôtre.

Comment est-ce possible? Et bien les utilisateurs d’appareils Motorola et Hytera seulement pour le moment, qui possèdent un appareil avec un module GPS intégré, peuvent activer une fonction de leur appareil qui permet d’envoyer à son interlocuteur, simplement en appuyant sur le PTT lorsque celui-ci débute la communication, de transmettre simultanément une trame de données qui contient sa position GPS.

Bien entendu, votre appareil doit être muni également d’un module GPS. Celui-ci peut ainsi calculer instatanément la position de votre interlocuteur selon votre position, et vous afficher également la distance qui vous sépare.

De quelle façon s’assurer que le « code plug »
de son appareil soit configuré adéquatement.
Voici comment faire.

Étape 1

Assurez-vous d’activer la fonction GPS de votre appareil.

Étape 2

Assurez-vous d’avoir sélectionné les fonctions « Call location » et «Voice with location » afin de vous assurez de transmettre votre position à votre interlocuteur lorsque vous appuyez sur le PTT »

Le résultat est très intéressant….
voyez par vous même!

Bonne expérimentation!

 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022

Une fonction utile en DMR, la fonction « itinérance »

Certains appareils DMR, tel que plusieurs appareils Motorola et Hytera, offrent une fonction très intéressante qui permet aux utilisateurs qui sont en déplacement, de mettre de côté la nécéssité de devoir manuellement changer de canaux lorsque ceux-ci changent de régions, de répéteurs. Cette fonctionnalité est appelée « itinérance » ou en anglais le terme utilisé est « roaming ». En fait, cette fonction, une fois bien intégré dans le « code plug » de l’utilisateur, va gérer de manière automatique le changement de canaux (de répéteur) basé sur le critère de l’intensité de qualité de réception « RSSI ». L’acronyme RSSI signifie « Received Signal Strengh Indication ». En français, c’est l’indicateur du signal radio reçu exprimé numériquement en décibel (dB).

Prenons par exemple un appareil Hytera. Pour activer la fonction d’itinérance et pour que celle-ci fonctionne efficacement, l’utilsateur doit préalablement préparer son « code plug » avec les informations suivantes.

La fonction « IP Multi-site connect » doit être activé, et la liste d’itinérance dont le canal est membre doit être sélectionné. Ne pas confondre « scan list » et « roaming list ».

La liste des canaux qui seront membres de la liste d’itinérance doit être également créée et complétée. Il doit y avoir un minimum de 2 canaux membres dans une liste d’itinérance… logique! L’utilisateur doit nommer cette liste qui sera par la suite utilisé avec chacun des canaux membre. Le seuil de tolérance « RSSI threshold » doit être également établi. Cette valeur dépend de plusieurs facteurs, dont la région, les habitudes de déplacement de l’opérateur, la couverture des répéteurs. Il n’y a pas de valeur « universelle ». L’utilisateur doit expérimenter!

Une valeur trop « agressive » vous fera peut-être changer de répéteur trop souvent. Et si la valeur est trop « conservatrice », l’appareil pourrait se voir forcer d’utiliser une répétitrice qui n’offre pas le rendement optimal à l’utilisatreur, celui-ci étant peut-être plus près d’une autre répétitrice qui offrirait une meilleure transmission.

Une fois la fonction d’itinérance activée, vous devriez être en mesure de visualiser une icône spécifique à l’écran de votre appareil vous indiquant que la fonction est en marche.

La fonction d’itinérance est une fonction avancée offerte avec la technologie DMR. Vous êtes invité à expérimenter afin de maîtriser cette fonctionnalité pratique!

À vous de jugez… et d’expérimenter !!!

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022

La calibration de la fréquence d’un « SharkRF », une étape importante!

Plusieurs parmi vous utilisent déjà un « hotspot », soit dans un cadre simplement ludique pour combler leur soif de l’expérimentation, soit par nécessité car aucun répéteur DMR n’est actuellement à leur porté dans leur région, ou plus simplement pour les deux!

Et bien l’usage des « hotspots » ne fait que croître depuis déjà plusieurs année. L’offre des choix qui s’offrent aux utilisateurs ne cesse également de s’étendre. Et pour cause, nous trouvons plusieurs modèles sur le marché aujourd’hui avec des niveaux de complexité d’utilisation variable.

Il est important de souligner qu’afin de les utiliser adéquatement, un point commun les réunis tous : il faut impérativement que l’émetteur-récepteur de votre « hotspot » soit calibré afin que sa fréquence d’exploitation soit la même (ou le plus près possible) de la fréquence de votre appareil radio que vous souhaitez utilisé. Dans le cas contraire, soit que vous n’aurez aucune transmission ou réception possible, ou bien les trames de votre transmission DMR ne seront pas adéquatement synchronisés, et votre qualité audio laissera à désirer, voir même inaudible pour vos interlocuteurs.

IMPORTANT : Afin de s’assurer d’une qualité de communication optimale, cette procédure doit être réalisée chaque fois que vous changez d’appareil radio. Surtout si vous choisissez d’utiliser un appareil provenant d’un fabriquant différent. 

Cet article présente l’exemple d’un SharkRF Openspot; un des plus convivial sur le marché pour les utilisateurs moins expérimentés.

En ce qui concerne le SharkRF, la méthode utilisée est relativement simple d’exécution, mais pas nécessairement évidente par le manque de clarté de la documentation. Mais bon, voici comment.

Avant de débuter : Avec l’aide de votre navigateur Internet de votre ordinateur, veuillez vous authentifier, si nécessaire, et accéder à la page de configuration de votre SharkRF.

Étape 1 : Il faut tout d’abord choisir dans l’onglet « connectors » l’option « DMR AutoCal », puis cliquer sur « Switch to selected ». Cette étape indique à votre « hotspot » que vous souhaitez calibrer sa fréquence d’exploitation avec votre appareil.

Étape 2 : Il est important de s’assurer que la fréquence d’exploitation de votre « hotspot » soit la même que celle configurée préalablement dans votre appareil. Votre maintenant prêt à démarrer la séquence de calibration.

47F545C8-C7BD-4660-8058-5743D690D195

Étape 3 : Vous démarrez le calibration en appuyant sur le PTT de votre appareil, et en le maintenant enfoncé tant et aussi longtemps que la procédure n’est pas terminé. Tout au long de cette procédure, le SharkRF cherche la meilleure combinaison de correction de la fréquence possible offrant le moins de perte (BER = Bit Error Rate), et offrant la meilleure synchronisation des trames DMR afin d’obtenir une audio optimale.

7334F8EC-9FCB-4444-8C83-A8DB53E98471

Étape 4 : Une fois cette étape terminée, le SharkRF vous indique « Finished » ainsi que la correction qui a été apporté à votre « hotspot » afin d’être optimal. Malheureusement ici, la valeur de la correction est exprimée avec plus ou moins de signification pour l’utilisateur; une valeur exprimée en « Hz » aurait été préférable, mais bon.

848AD18A-CF90-40AB-86A1-3EA40B95646D

Étape 5 : Mainenant que cette étape cruciale est terminé, vous pouvez remettre votre SharkRF au mode DMR de votre choix et faire des contacts!

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022