Codeplug et simplicité volontaire? C’est possible!

Malgré le fait que tous les talkgroups sont disponibles et accessibles à l’intérieur de l’ensemble du réseau DMR+, et même si ceux-ci n’apparaissent pas forcément à l’intérieur de la matrice du tableau de bord de votre serveur local. Une question se pose : «Est-il nécessaire de tout programmer ces talkgroups dans son codeplug

Un réponse possible serait dans un premier temps de programmer essentiellement les talkgroups  faisant parti du noyau de ceux qui composent essentiellement les utilisations courantes de votre réseau local. Pour le réseau DMRQ, nous avions présenté les principaux talkgroups qui composent le noyau fonctionnel:

  1. TS1 / TG3022
  2. TS2 / TG320
  3. TS2 / 321
  4. TS2 / 322
  5. TS2 / 323
  6. TS2 / 324
  7. TS2 / 325
  8. TS2 / 326
  9. TS2 / TG3
  10. TS2 / TG66
Référence : https://dmrq.org/talk-groups/

Donc essentiellement le noyau se compose de 10 talkgroups. Donc vous devriez avoir théoriquement un maximum de 10 canaux par répéteur dans votre codeplug.


Ceci étant dit, la matrice du tableau de bord peut comporter davantage de talkgroups que ceux faisant parti du noyau opérationnel de base. Comme ces le cas pour le réseau DMRQ, les talkgroups suivants : 1, 2, 3, 11, 13, 111, 113, 121, 123, 208, 302, 932, 937, 310, 311, 312 et 3100. Ces talkgroups sont potentiellement intéressants à utiliser pour certains usagers. D’ailleurs, ils ont été ajoutés dans cet optique; en offrir davantage aux usagers plus simplement. La question suivante se pose :

«Devrions-nous ajouter tous ces talkgroups systématiquement dans notre codeplug afin de pouvoir les utiliser?»

La réponse est «non».

Le fait d’ajouter des talkgroups à l’intérieur de la matrice par les administrateurs ne fait essentiellement que permettre à l’usager de «visualiser» la trafique généré par ceux-ci dans le tableau de bord; car en théorie, ceux-ci étant déjà accessible à l’intérieur du réseau DMR+, il n’était pas réellement nécessaire pour l’administrateur de les ajouter pour que les usagers puissent les utiliser.

À moins que vous utilisiez ces talkgroups supplémentaires sur une base régulière, il demeure tout de même possible de les utiliser très facilement et rapidement sans nécessairement les avoir assignés à un canal spécifique de votre codeplug! 

«Mais comment est-ce possible?»

Il faut comprendre que ces talkgroups sont dynamiques. Ils ne sont pas liés en permanence à un répéteur… ils sont à la demande. Lorsqu’ils sont activés, ils sont habituellement disponibles, si aucune activité DMR n’est généré, suite à l’activation de celui-ci pour une période de 15 secondes. Cependant, s’il y a de l’activité, ceux-ci demeureront en fonction tant que l’activité sera maintenue.

Il est donc possible pour un utilisateur de «composer» manuellement un appel de groupe vers ce talkgroup dynamique en utilisant soit le carnet d'adresse de l'appareil ou simplement en composant l'identifiant du talkgroup à l'aide du clavier.

Comme nous l’avions mentionné, si ces talkgroups lorsque activés demeurent minimalement en fonction pour une durée de 15 secondes par exemple, alors si vous combiner le paramètre du délais d’attente pour les appels de groupe (group call) de votre appareil qui se défini à l’intérieur de votre codeplug, votre pourrez ainsi permettre à votre appareil de demeurer sur ce talkgroup que vous avez composé, malgré le fait que vous aviez sélectionné un canal faisant référence à un tout autre talkgroup!!

«Comment est-ce possible??» Lorsque vous composer un talkgroup avec votre appareil, celui-ci va demeurer configuré avec ce talkgroup pour toute la durée de la période d’attente «group call» défini par votre appareil.

Une fois le délais d’attente expiré, votre appareil utilisera à nouveau le talkgroup contenu à l’intérieur du canal que vous aviez programmé dans votre codeplug. Par exemple, vous syntoniser le canal utilisant le talkgroup 9 sur la TS2.

Vous pourriez composer un appel de groupe avec l’aide de votre clavier et utiliser momentanément le talkgroup 3100. Le fait de lancer l’appel en appuyant sur le PPT, le talkgroup dynamique 3100 devient alors accessible pour une durée minimale de 15 secondes par votre appareil, ou bien tant et aussi longtemps qu’il y aura de l’activité sur celui-ci. Pendant toute cette période, votre appareil n’utilisera plus le talkgroup 9 si vous appuyez sur le PPT, mais bel et bien le talkgroup que vous aviez invoqué manuellement. Si l’activité cesse et que le délais pour les appels de groupe vient à expiration (15 secondes dans notre exemple), le talkgroup actif de votre appareil sera à nouveau celui qui est défini dans la programmation du canal de votre codeplug.

Donc, vous pourriez communiquer avec les interlocuteurs du talkgroup 3100, ou tous autres talkgroups disponibles facilement et simplement sans avoir préalablement programmé un canal à l'intérieur de votre codeplug......Wow!! OK pas évident me direz-vous?? Au contraire, ça devient très simple.... et surtout, ça simplifie grandement la programmation de notre codeplug!
Une chose à retenir : «il est plus important d’avoir un carnet de contacts pour les appels de groupes bien garni à l’intérieur de son codeplug, que d’avoir un codeplug hyper chargé de canaux.»

Bonne expérimentation!

73 de Jeff | VA2SS

N’oubliez pas de vous inscrire à notre liste de distribution afin de demeurer au courant des nouvelles actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et notre fil de nouvelles sur Twitter.

73 de toute l’Équipe DMRQ!

Facebook : Groupe DMR Québec
Twitter : @DMRQ_TG3022